Comment devenir psychologue ou préparateur mental?

Devenir préparateur mental ou psychologue du sport

Parmi les questions fréquentes que l’on me pose, il y a celle de travailler auprès des sportifs dans la préparation mentale ou psychologique

La réponse à cette question est plutôt complexe, car la psychologie du sport est encore un domaine peu explorée des formations en psychologie et on peut trouver plus facilement des formations en préparation mentale actuellement. Ceux qui travaillent dans la psychologie du sport ont reçu des formations très diverses. 

Plusieurs choix peuvent s’offrir à vous.  Mais selon la voie choisie, vous aurez un titre, statut et responsabilités différentes.

Psychologue du sport

tiger-woods-mental
Tiger Wood

Le titre de « psychologue » est réservé aux titulaires d’un DESS/Master 2 de psychologie (ayant également validé la licence et maîtrise).

Seul ceux qui ont ce titre peuvent prétendre à être psychologue du sport.

Il existe donc 2 moyens de devenir psychologue du sport

  • Avoir une formation en Master de psychologie et être déjà dans le milieu sportif ou avoir des connaissances du milieu sportif pour connaître le contexte dans lequel vous allez exercer. C’est souvent utile d’avoir une spécialité sportive pour démarrer. Des stages pourront aussi vous permettre d’acquérir une expérience. Pour ceux qui ont déjà un Master en psychologie, cela peut être utile de poursuivre par un D.U en psychologie du sport pour vous familiariser avec les spécificités.
  • S’inscrire dans la formation en psychologie du sport à Montpellier, seule spécialité en psychologie en France à proposer ce diplôme.

En pratique, dans le milieu sportif, de nombreux psychologues travaillent auprès de sportifs en ayant eu des formations totalement différentes mais une expérience qui peut être utile auprès des sportifs. Il s’agit avant tout de comprendre que le sportif est un être humain qui se réalise à travers son sport et qui connaît donc des problématiques communes à tous les êtres humaines: des problèmes existentiels, personnels, financiers vont affecter sa performance. L’objectif de la psychologie du sport est avant tout d’apporter un mieux être dans la pratique sportive.

Certains psychologues ont également reçu une formation en préparation mentale et pourront utiliser des outils spécifiques.

Préparateur mental

Le titre de préparateur mental n’existe pas officiellement! Il y a donc plusieurs manières d’y parvenir en vous formant à des techniques (type sophrologie, coaching) qui vous proposeront des outils utilisés en préparation mentale.

Il existe de plus en plus de formations universitaires qui permettent d’avoir des connaissances en psychologie du sport et en préparation mentale, notamment dans les filières STAPS. Vous trouverez ainsi plusieurs Masters qui se sont spécialisés dans ce domaine, ainsi que quelques D.U (diplômes universitaires) qui peuvent permettent à des personnes officiant déjà dans le milieu sportif de se former en une année.

Il existe également de nombreuses formations privées qui permettent d’acquérir des connaissances dans ce domaine.

Pour choisir une formation, il faut avant tout savoir ce que vous voulez en faire. Si vous souhaitez acquérir des compétences et des connaissances sans en faire votre métier, des formations courtes (- 1 an) peuvent être intéressantes pour avoir des bases et appliquer quelques techniques.

Cependant, si vous désirez travailler dans ce domaine, il peut être utile d’avoir une formation plus conséquente surtout pour comprendre aussi le cadre de travail, la posture et l’éthique du préparateur mental et d’acquérir des techniques utiles à ce métier.

La profession de préparateur mental devenant un métier à part entière, il est nécessaire de vous assurer du sérieux des formations, notamment à travers les certifications et surtout d’acquérir de l’expérience à travers des stages auprès de sportifs et d’entraîneurs.

La préparation mentale ne s’invente pas ni ne relève uniquement de l’intuition. C’est un mélange de connaissances scientifiques couplées à une formation en psychologie et des techniques d’intervention.

Accréditation

Dans un souci de clarifier le statut de l’intervenant en psychologie du sport, la Société Française de psychologie du sport (SFPS) a établi un système d’accréditation qui permet d’obtenir un statut d’intervenant en psychologie du sport, quelque soit votre formation initiale. 

Si vous avez eu votre Master en psychologie, vous avez déjà légalement le droit de travailler en tant que psychologue, mais la SFPS vous reconnaît votre connaissance dans le milieu sportif et valide toutes vos expériences et autres diplômes liés au sport, vous apportant une crédibilité supplémentaire

.
Dans le cas d’un cursus venant du milieu sportif ou d’une filière STAPS, vous devez avoir un bac +5 (ou voire validation des acquis) et fournir les preuves de vos formations en psychologie dans votre cursus. Il est également demandé d’avoir eu une expérience professionnelle dans le milieu de 720 heures en 3 ans, ainsi que de fournir vos références.

Renseignez vous sur le site de la SFPS

Lieu de stage

Il n’est pas très facile de trouver un lieu propice pour effectuer un stage en psychologie du sport. 

De part la nature du métier, il est difficile pour un psychologue-intervenant en psychologie du sport d’intégrer à son cabinet un stagiaire. 

Il est donc conseillé de se tourner vers les institutions sportives,fédérations, CREPS, ou tous lieux d’entraînement afin de trouver des sportifs avec qui travailler et être supervisé en parallèle par un psychologue du sport.