Entretien avec Jean Fabrice Ndifo, coach de tennis

fabrice_ndifo_tennis

Pour ce dernier article avant les vacances, j’avais envie de vous faire connaître Jean-Fabrice Ndifo qui s’est lancé dans une nouvelle aventure: celle de coach de tennis accompagnateur de tournois. 

Je lui ai donc demandé de faire partager cette nouvelle expérience et de nous parler des aspects spécifiques de l’accompagnement de joueurs de tennis en tournoi.

Racontes-nous un peu ton parcours…

J’ai un parcours assez atypique. Après une carrière militaire de 16 ans dans les troupes parachutistes Françaises et avoir été sportif de haut niveau en athlétisme (sprint), j’ai fait toute ma formation sportive à l’école interarmées des sports de Fontainebleau pendant laquelle j’ai obtenue mon BE2 athlétisme. J’ai également pratiqué le tennis, avec un meilleur classement de 4/6 et j’ai choisi de passer mon diplôme de préparateur physique au CEP de Dijon. J’ai ainsi travaillé au tennis club de fontainebleau et à la ligue de Seine et Marne de 1999 à 2007 et ensuite je suis venu au Maroc où j’ai travaillé avec la fédération de tennis pendant 2 ans comme préparateur physique.

Expliques-nous un peu ton activité de coach-voyageur

Le but est de proposer un coach professionnel et expérimenté ayant des qualités sur le plan de la préparation physique et du tennis pour encadrer des joueurs sur le circuit international.Je voyage avec une équipe de 4 joueurs maximum. Mon choix est d’offrir un encadrement, une attention particulière à chaque joueur qui s’engage avec moi. 4 joueurs pour un coach, cela est un moyen d’optimiser les performances. S’il y en a plus, un autre coach m’accompagnera. Je m’occupe de l’organisation du voyage à savoir : les réservations des billets d’avion, des hôtels, le budget prévisionnel nécessaire pour le séjour, les différents transferts. En fait je prend tout le stress de préparation d’un déplacement. Une fois sur place je gère les relations avec le superviseur et le directeur du tournoi.Je fournis un rapport quotidien et à la fin de la tournée je donne également un rapport complet des performances du joueur à l’entraîneur, parent et/ou à l’académie.

 Pourquoi as-tu décidé de te lancer dans cette activité? Qu’est-ce qui te plait dans cette activité ?

Lors de mes différents déplacements sur le circuit international, je me suis rendu compte en discutant avec des parents accompagnateurs ou même des joueurs voyageant seul, leur difficultés dans plusieurs domaines et surtout aux parents qui ont souvent du mal à assumer leur rôle de parent et de coach.J’ai été sportif de haut niveau et j’ai toujours l’ambition de pouvoir atteindre le grand circuit. Le fait de côtoyer au quotidien la compétition internationale me conserve cette adrénaline qui est ma passion avant tout. Je suis un compétiteur et j’aime apporter cela aux joueurs que j’ai la chance d’accompagner. Et de plus, j’adore voyager.

Quels sont les aspects les plus difficiles à gérer pour un joueur qui voyage sans coach?

Je dirai plus quels sont les avantages de voyager avec un coach. C’est d’avoir une analyse pré et post pour chaque match ainsi que des statistiques pour chaque joueur. C’est aussi préparer ses matchs et améliorer ses aspects tactiques au fur et à mesure qu’il avance dans la compétition. C’est avoir un coach qui analyse les matchs des adversaires et établit avec le joueur un plan de jeu. Pour tous ces éléments, le joueur tout seul aura du mal à le faire. Un oeil extérieur est toujours bénéfique et optimise les performances. Il y a aussi une difficulté à se dégager de tous les soucis administratifs et des contraintes d’organisation hors terrain. Le fait d’avoir un coach pour plusieurs joueurs permet aussi de partager les frais avec d’autres joueurs, ce qui diminue le coût de la tournée.

Quels aspects gères-tu avec le joueur (technique, tactique, etc..) et comment les gères tu?

Aujourd’hui on s’est rendu compte que sur le circuit international, le plus dur est d’enchaîner les matchs en étant toujours à quasiment 100% de son potentiel physique. Le préparateur physique a une place prépondérante en compétition. Je m’occupe donc en priorité de tout le protocole de récupération et aussi d’échauffement. Ainsi que des séances physiques en fonction de la programmation des matchs.Et comme je te l’ai dit dans la précédente question tout ce qui concerne la préparation d’avant match et post match. Que ce soit au niveau tactique que mental. (relaxation, visualisation, simulation mentale). Je ne touche en aucun cas l’aspect technique, mais s’il y a des remarques je le fais part dans mon rapport de fin de tournée.

fabrice_ndifo_2

Quels aspects gères-tu avec le joueur (technique, tactique, etc..) et comment les gères tu?

Aujourd’hui on s’est rendu compte que sur le circuit international, le plus dur est d’enchaîner les matchs en étant toujours à quasiment 100% de son potentiel physique. Le préparateur physique a une place prépondérante en compétition. Je m’occupe donc en priorité de tout le protocole de récupération et aussi d’échauffement. Ainsi que des séances physiques en fonction de la programmation des matchs.Et comme je te l’ai dit dans la précédente question tout ce qui concerne la préparation d’avant match et post match. Que ce soit au niveau tactique que mental. (relaxation, visualisation, simulation mentale). Je ne touche en aucun cas l’aspect technique, mais s’il y a des remarques je le fais part dans mon rapport de fin de tournée.

Quelle est ta meilleure expérience jusqu’à maintenant?

Pour l’instant je vis 2 magnifiques expériences: l’une avec une jeune joueuse marocaine Ghita Nassik (730 ITF) que j’entraine et avec qui je suis depuis plus de 4 ans. J’accompagne également un joueur Français, Tak Khunn Wang (474 ATP)sur certains tournois et à distance.Et le fait de suivre 2 joueurs de sexe différent est très enrichissant. Ce n’est pas du tout la même chose. Les approches, les discours sont différents mais ce  qui est intéressant est que l’ambition reste la même, c’est ce que j’aime. Mais les meilleures expériences sont celles avec qui j’échange et je vis au quotidien hors et sur le circuit: les entraineurs, joueurs, parents. La réalité du tennis est en compétition et 80% de mon expérience provient du terrain. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.