Psychologie de l’athlète – Marc Levêque

Psychologie de l’athlète – Marc Levêque

leveque1«Psychologie de l’athlète: radiographie d’une carrière de sportif de haut niveau» est un livre qui balaye toutes les questions sur le projet d’un athlète de haut niveau. Marc Levêque propose une analyse des facteurs psychologiques qui traversent la vie d’un sportif de haut niveau, comme son investissement, les questions sur son corps, la relation à l’entraîneur.
Le premier chapitre questionne l’investissement du sportif de haut niveau et aborde les questions essentielles de l’affectivité dans la vie du sportif. Ce chapitre démarre par une citation de Yannick Noah qui résume son contenu: «Un tennisman de haut niveau est un homme plein de cassures. De l’enfance au sommet de sa carrière, il est coupé du monde. Arraché à ses parents, il est seul jusque sur les courts.. Tous les champions ont des problèmes affectifs».

Marc Levêque évoque donc les étapes de formation du sportif et les difficultés qu’il aura à faire face, notamment par rapport aux performances et à l’entourage familial ou amical. On voit donc qu’à travers ces étapes nécessaires, l’athlète va s’identifier en tant qu’athlète et se construire une identité sportive qui tend à devenir exclusive. Il aborde aussi les questions de l’insertion dans un centre de haut niveau, comme par exemple l’INSEP et ce que l’institution peut aussi introduire comme déséquilibre.

Le haut niveau implique donc qu’il y ait des phases successives où la motivation est remise en question à travers les résultats et où le sportif se découvre à travers la réalisation sportive. Ensuite, vient le rôle de l’entraîneur, qui est primordial. La place de l’entraîneur dans les structures de haut niveau est souvent questionnée. Parfois trop technicien, parfois trop paternaliste. Cette relation est abordée dans sa globalité et sous des approches théoriques différentes.

Ensuite Marc Levêque évoque aussi la place du groupe dans cet investissement sportif et les rivalités structurantes et destructrices en même temps. Enfin, il termine ce chapitre sur le spectre de la fin de carrière du sportif où il évoque les difficultés à arrêter et à se préparer à cette deuxième vie.
Le deuxième chapitre est lié à l’athlète et à son corps et constitue une réflexion plus philosophique sur la place du corps dans la performance sportive. Par l’approche clinique, il décrit un corps qui est parfois porteur de message sous forme de somatisation. Il interroge aussi en particulier la prise de risque et l’intégrité corporelle du sportif, sans oublier la problématique de transformation du corps et du dopage.
Enfin, le dernier chapitre «l’athlète, l’idéal, l’idéologie» apporte un éclairage sur la notion d’idéal dans la performance sportive et aussi dans la société. Il pose la question de la place de cet idéal dans le psychisme du sportif. Cette partie mélange la question psychologique avec la place qu’occupe aussi le sportif dans la société et ce que le sport vient représenter comme valeur.
Ce livre est un livre d’un psychologue clinicien qui apporte des éléments sur les dérives du sport de haut niveau, sur les difficultés rencontrées par les sportifs sous la façade des résultats. C’est un livre qui s’adresse à ceux qui sont intéressés de découvrir aussi la partie immergée, celle dont on ne parle pas forcément dans les médias mais qui est évidemment bien réelle. Ce livre permet aussi de comprendre l’importance de la prise en charge psychologique du sportif.

Présentation de l’éditeur


Derrière l’exploit et l’image publique du champion que les médias mettent en scène se cache un véritable parcours du combattant. Comparable au voyage initiatique, la filière d’accès au haut-niveau sportif impose constamment une discipline draconienne : marginalisation sociale, mise à distance des attaches familiales, acceptation de la discipline institutionnelle et de la vie collective, confrontation permanente à l’effort intensif, etc. À l’inverse elle offre aussi, dans les structures qui accueillent les sportifs, un cadre chaleureux et stimulant où l’effort, encouragé par tous, doit tendre vers le dépassement de soi.

Ainsi, l’institution exige de l’athlète qu’il s’engage intégralement dans son projet sportif mais elle se préoccupe aussi de toutes les autres facettes de sa vie (études, famille, métier, etc.) Témoignages à l’appui, l’auteur nous fait partager la vie quotidienne du sportif : les contraintes comme les plaisirs de l’exercice de son métier d’athlète ; il décrit la complexité de ce que peut ressentir le champion ainsi que l’originalité du rapport à son propre corps, instrument de sa réussite autant que lieu d’expression de ses émotions. L’ouvrage est clôturé par un essai original d’explication de la vocation sportive ; on découvrira comment, soutenue par un idéal personnel, pareille vocation s’articule à l’histoire familiale autant qu’à des valeurs sociales du moment.

Pour se procurer le livre sur AMAZON, cliquez sur le lien ci-dessous

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.